illustration

Qu’est-ce que la Vague ?

La Vague est un voyage d’aventures intérieures et partagées pour surfer sur de nouveaux horizons de transformation.
Elle s’adresse aux coachs et dirigeants intéressés par l’approche de coaching avec leurs équipes.

« Transformation intérieure & Génération de puissance pour coachs et dirigeants. »

C’est un voyage de 6 mois au cours duquel les participants découvrent ce qui fait leur essence, apprennent à reconnaître et ne pas laisser leurs mécanismes de survie se dresser sur la route de la vie qu’ils veulent créer.
Ils pratiquent et reçoivent du feedback sur leur coaching, dans une structure collective et inspirante... mais surtout ils explorent leur propre créativité et unicité pour en ressortir transformés, plus impactants et confiants !

Pourquoi La Vague ?

Nous avons cherché la formation de leadership idéale. Celle qui nous permettait à la fois d’embrasser notre unicité, mais aussi de FAIRE, d’apprendre dans le moment.

Nous avons cherché sur plusieurs continents et autour de plusieurs approches de coaching et de supervision.

Nous ne l’avons pas trouvée.

En revanche, nous avons noté une vraie différence pour certains coachs et leaders.

Certains essaient de garder la tête hors de l’eau, alors que d’autres s’appuient sur les challenges, les peurs et les émotions.
Nous sommes convaincus que nous pouvons non seulement saisir cette vague mais aussi la créer. Que nous pouvons prendre du plaisir dans le risque.

Mes convictions

Notre promesse s’appuie sur les convictions suivantes.

Le BEING – l’être

Beaucoup de coachs apprennent les compétences mécaniques du coaching et du management telles que poser des questions, écouter, ou faciliter le développement du coaché, ancrées dans le DOING - les techniques. Très peu abordent le *BEING*, la partie immergée de l’iceberg qui impacte tant nos relations avec le coaché et les écosystèmes. Les résultats obtenus dans un coaching focalisé sur le *faire* sont limités dans leur impact et leur potentiel de développement. L’approche ontologique dont nous nous inspirons s’ancre dans cette notion *d’essence.* S’ancrer dans notre *être* permet d’accéder à tout moment à la stabilité et à la puissance des profondeurs sous l’agitation des vagues. Et parce que nous touchons à des questions d’ordre existentiel, cela génère un coaching bien plus impactant et réellement transformationnel. Notre conviction #1 - Who we BE is how we COACH.

LE TRAVAIL SUR SOI

Nous avons été surpris de voir que peu coachs continuent de travailler sur eux-mêmes. En effet, pour nous travailler sur soi se distingue d’apprendre de nouvelles techniques ou approches ou de nouveaux outils. Nous pensons que les coachs les plus impactants sont ceux qui continuent d’être coachés pour distinguer leur propres cadres de référence et ne pas les projeter dans leurs conversations... En quelques mots : ceux qui empruntent le même chemin de transformation que leurs clients. C’est une chose d’apprendre et enseigner théoriquement le surf, c’en est une autre de surfer sur des vraies vagues ! Ce programme est une opportunité de continuer ce travail sur soi, d’être coaché et de se mettre au même niveau que ses clients pour éviter de tomber - consciemment ou non - dans une posture qui ne leur rendrait plus service. Notre conviction #2 - You can’t go further with your client than you’ve been yourself.

LA PRATIQUE DELIBEREE ET L’ELARGISSEMENT DE SA GAMME

Vivre avec plus de conscience implique de s’ouvrir à la connaissance qu’il peut nous fournir. Apprendre à recevoir les émotions, noter son discours intérieur et utiliser son énergie physique est clé pour construire la vie que l’on souhaite avoir !

4- Je ne suis pas une fanatique du coaching...

Oui je donne des conseils, et si j’ai un avis, je le donnerai ! Je trouve ça idiot d’en priver mon client, de ne pas lui faire confiance et de surcroît lui ôter la liberté de choisir de suivre (ou pas) mes idées. Je fais confiance à mes clients pour qu’ils choisissent l’option qui leur rendra le plus service.

5- ...et je cherche constamment à m’améliorer en tant que coach.

Je lis beaucoup autour de la sociologie, de la philosophie, de l’anthropologie, de la psychologie pour continuer à apprendre et à être une meilleure coach. A l’heure où j’écris ces lignes (Septembre 2020), j’ai réalisé 1450 heures de coaching. J’ai beaucoup d’exigence sur la profession et j’ambitionne de passer l’examen MCC (le plus haut niveau de professionnalisation de coaching, 15 personnes en France en 2020!)

Mon Anti-CV

Parce que nous sommes tous humains, et que sans cela le tableau ne serait pas juste, voici aussi mes échecs, et les choses dont je ne suis pas très très fière. (a.k.a. mon saboteur et mes échecs).

1- Le discours bien pensant autour du développement personnel me rend folle.J’en ai assez des phrases que je peux voir sur mon fil Instagram telles que "Crois en tes rêves!" ou "il faut briser les barrières que crée notre cerveau"... Au secours ! Je déteste aussi toutes les personnes qui nous donnent soi-disant une "astuce rapide et efficace pour booster ta confiance en soi". Cela promet l’idée qu’il suffit de le vouloir pour changer, alors que la réalité est bien plus complexe que cela !

J’en ai assez des phrases que je peux voir sur mon fil Instagram telles que "Crois en tes rêves!" ou "il faut briser les barrières que crée notre cerveau"... Au secours ! Je déteste aussi toutes les personnes qui nous donnent soi-disant une "astuce rapide et efficace pour booster ta confiance en soi". Cela promet l’idée qu’il suffit de le vouloir pour changer, alors que la réalité est bien plus complexe que cela !

2- J’ai fait un burn-out en 2014.Dans mon travail au Canada chez Accenture, je n’ai pas réussi à poser les limites et prendre le temps de mieux gérer mon énergie émotionnelle et physique. Mon problème, c’est que j’aime travailler.

Dans mon travail au Canada chez Accenture, je n’ai pas réussi à poser les limites et prendre le temps de mieux gérer mon énergie émotionnelle et physique. Mon problème, c’est que j’aime travailler.

3- Je suis timide.Au fond, j’ai choisi ce métier car cela me permet de faire parler les autres, tout en me dévoilant moins. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais du genre à rester à lire durant toute la récréation plutôt que de courir après un ballon ! #asociale

Au fond, j’ai choisi ce métier car cela me permet de faire parler les autres, tout en me dévoilant moins. Lorsque j’étais plus jeune, j’étais du genre à rester à lire durant toute la récréation plutôt que de courir après un ballon ! #asociale

4- J’ai échoué à monter deux projets entrepreneuriaux et deux projets d’intrapreneuriat.entre 2015 et maintenant. Bernard Volcker me rétorque que “l’échec n’existe pas. C’est un point médian entre la réussite et l'expérience". Bullshit ! C’est franchement plus agréable de réussir, non ?

entre 2015 et maintenant. Bernard Volcker me rétorque que “l’échec n’existe pas. C’est un point médian entre la réussite et l'expérience". Bullshit ! C’est franchement plus agréable de réussir, non ?

5- Je suis beaucoup trop exigeante avec moi-même.Ce texte même, je le rédige un Dimanche après-midi de printemps alors qu’il fait trop beau pour rester enfermée. J’ai tendance à être dure avec moi, à me parler pire qu’à un chien, et à attendre autant d’efficacité de la part de mon Amoureux (pour son plus grand bonheur, vous imaginez bien!).

Ce texte même, je le rédige un Dimanche après-midi de printemps alors qu’il fait trop beau pour rester enfermée. J’ai tendance à être dure avec moi, à me parler pire qu’à un chien, et à attendre autant d’efficacité de la part de mon Amoureux (pour son plus grand bonheur, vous imaginez bien!).

Comment cela marche ?

QUI : Who ?

  • Un groupe de maximum 8 personnes : des coachs ou dirigeants ouverts à l’approche coaching, passionnés et souhaitant incarner le leadership qu’ils prônent chez leurs clients.

QUOI : What’s in it for you ?

  • Un call online de 2h toutes les 2 semaines pendant 6 mois
  • Combinaison de différents éléments :
    • Introduction de plusieurs concepts ontologiques,
    • Travail sur soi et développement personnel,
    • Pratique du coaching live et entre sessions puis analyse/debrief des sessions
    • Développement de la créativité : comment créer une pratique unique et alignée avec qui vous êtes
    • Support aux participants sur leur sujet du moment et leur développement d’activité
    • Tâches / pratiques entre les sessions
    • Groupe privé sur Slack : profiter de la puissance de la communauté.

OU : Virtuel sur Zoom

QUAND :

  • Deux mardi par mois de 9h à 11h aux dates suivantes :
    • 13 et 27 Septembre
    • 11 et 25 Octobre
    • 8 et 22 Novembre
    • 10 et 24 Janvier
    • 7 et 21 février
    • 7 et 21 mars

Envie d'en savoir plus ?

Contactez-moi